logo Garlone Bardel
céramique garlone bardel

" Ce métier, on le fait par accident. Comme beaucoup de choses dans la
vie. Mais celui-là particulièrement.
Il n'existait pas dans le guide de l'ONISEP, je le sais, je l'ai lu presque en entier (hormis les pages destinées aux scientifiques).
J'étais en Histoire de l'Art quand
j'ai croisé, à un dîner, Vassili qui
a raconté une anecdote de travail.
Je me demandais bien ce qu'il faisait
dans la vie. Je l'ai interrogé.

— Je suis styliste culinaire a-t-il répondu. Cela ne m'est plus jamais
sorti de la tête. C'était la première
fois que j'entendais parler d'un métier dans lequel je me projetterais volontiers. La première fois. Un mois plus tard j'assistais à mes premières prises de vues. Merci encore et toujours à ceux qui m'ont ouvert la porte, généreusement. Trois mois plus tard, le vendredi I3 septembre 2003 : première journée de prises de vues sans filet...
Ça fait I0 ans donc. C'est encore mieux maintenant. Merci à vous tous avec qui je travaille."

 

février 20I3.

Signature Garlone Bardel